Vous rêvez de devenir un travailleur indépendant et de pouvoir travailler de chez vous ? Vous êtes polyvalent et vous n’avez pas envie de vous spécialiser dans un seul domaine ? Et si on vous disait que vous pouvez devenir assistant virtuel. Ça vous  tente ? En effet, l’assistance virtuelle fait partie des métiers émergents qui ont un bel avenir devant eux.

Retrouvez, dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la profession d’assistance virtuelle.

Qu’est-ce qu’un assistant virtuel ?  

 Un assistant virtuel est un travailleur indépendant qui propose des services administratifs à ses clients. Il opère généralement à partir d’un bureau à domicile et peut accéder à distance aux documents de planification dont il a besoin, tels que les calendriers partagés.

Les personnes employées comme assistants virtuels possèdent généralement plusieurs années d’expérience en tant que chefs de bureau ou assistants administratifs, et bien évidemment des connaissances approfondies dans le domaine de l’administration. 

De nouvelles opportunités s’ouvrent aujourd’hui aux assistants virtuels qui sont compétents dans la gestion de contenu, la rédaction de billets de blog, la conception graphique, la gestion des médias sociaux et le marketing digital.

Quelles sont les principales missions d’un assistant virtuel ?

Les missions de l’assistant virtuel sont multiples et dépendent notamment de son expérience, de ses compétences et de sa formation. On cite parmi elles : 

  • Les tâches administratives : elles englobent tout ce qui concerne la saisie de données et la gestion des devis, des e-mails, des relances clients, des factures, … 
  • La gestion de projet : elle regroupe toutes les nouvelles choses qui vont être mises en place (la sortie d’un nouveau produit, les conférences à organiser, les offres promotionnelles à lancer, …)
  • Le suivi commercial : cette mission inclut la prospection client, le closing, l’aide à la réflexion stratégique, le suivi des achats et des ventes, la réception des appels téléphoniques,
  • Le suivi de la relation client : cette mission comprend l’animation du réseau de communication, la gestion des commandes, etc.
  • La mise en place de stratégie digitale : cela concerne tout ce qui est rédaction d’articles de blog, le partage des publications sur les réseaux sociaux, l’envoi des newsletters, etc. 
  • L’assistance technique : cela concerne la recherche et la mise en place de nouvelles fonctionnalités, la gestion des bugs et l’automatisation des process, …

Comme vous pouvez le voir, il ne faut pas hésiter à mettre les mains à la pâte. Les missions d’un assistant virtuel en ligne ne cessent d’évoluer.  C’est pour cela qu’il faut toujours être à la page pour devenir le bras droit de votre client et l’accompagner sur tous les aspects de son entreprise.

Les avantages et inconvénients du métier de l’assistant virtuel

Exercer le métier d’un assistant virtuel présente plusieurs avantages et quelques inconvénients. On vous en parle dans les lignes suivantes.

Les principaux avantages

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souhaitent devenir des assistants virtuels. En effet, cette profession présente de nombreux avantages pour ceux qui l’exercent. 

  • Être indépendant : l’assistant virtuel fait partie d’une petite entreprise, celle qu’il a fondée pour effectuer ses tâches. L’indépendance, c’est le premier avantage qui motive tout professionnel à bosser dans ce domaine d’activité.
  • Bénéficier d’ horaires de travail flexibles : l’assistant virtuel peut fixer lui-même ses horaires de travail. Il peut décider de bosser à mi-temps, à plein temps, la nuit, …
  • Équilibrer sa vie personnelle et sa vie professionnelle : l’assistant virtuel peut gérer son emploi du temps selon ses activités personnelles et les besoins des membres de sa famille. Il peut, ainsi, établir l’équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle. 
  • Avoir la possibilité de choisir ses clients : en fonction de son secteur de prédilection, l’assistant virtuel peut décider de travailler avec des professionnels opérant dans un seul secteur (voyage, high tech, sport, camping, etc.). En revanche, l’assistant virtuel qui apprécie la diversité peut travailler à domicile avec plusieurs clients opérant dans des domaines d’activités multiples.

Choisir ses services et missions : la plupart des assistants virtuels sont des spécialistes dans la création de contenu. Cependant, certains d’entre eux ont peur de l’idée de superviser une équipe. Ils peuvent, alors, décider de proposer seulement les prestations dans lesquelles ils se sentent à l’aise.

Les éventuels inconvénients

Malgré que le travail à domicile d’assistance virtuelle procure plusieurs avantages, il présente, cependant, quelques inconvénients. On vous en cite quelques-uns :  

  • Trouver des clients : un assistant virtuel ne dépend pas d’une entreprise bien déterminée. Il doit, alors, chercher des clients, pour pouvoir travailler, surtout au début de sa carrière. 
  • Être isolé : l’assistant personnel virtuel travaille indépendamment de toute entreprise. Il est toujours en contact avec ses collaborateurs et ses clients. Toutefois, il n’est accompagné d’aucune personne dans la vraie vie. Pour remédier à ce problème, il peut travailler dans un coworking plutôt que dans son salon ou son bureau.

Instabilité financière : l’assistant virtuel travaille souvent sur des missions à court terme, quelques heures par semaine ou par mois. Ceci rend l’assistance virtuelle une profession qui ne garantit pas un salaire fixe et considérable.

Comment devenir assistant virtuel ?

Bien qu’il n’y ait pas d’exigences éducatives strictes pour devenir assistant virtuel, la plupart des clients cherchent des assistants virtuels spécialisés, ayant un certain niveau d’études supérieures. 

Un assistant virtuel doit avoir des connaissances techniques approfondies et disposer d’un large éventail de compétences en informatique. Il doit également maîtriser l’usage des logiciels et programmes couramment adaptés dans les entreprises. 

Un assistant virtuel spécialisé dans le domaine de la comptabilité, par exemple, doit être capable d’effectuer des tâches comptables basiques, telles que la comptabilité en partie double et les rapprochements de comptes.

Aujourd’hui, certaines entreprises et centres de formation en Tunisie proposent des cours en ligne et des certifications pour ceux qui souhaitent devenir des assistants virtuels.

Comment recruter un assistant virtuel ?

Aujourd’hui, de plus en plus d’entrepreneurs indépendants travaillent à domicile en Tunisie. Le marché de l’emploi a vu une prolifération d’ entreprises qui opèrent sur le web et qui servent d’intermédiaires entre les entrepreneurs et les employeurs potentiels. 

Certains sites web de free-lance comportent des offres et des demandes de travail de personnes du monde entier ayant des expériences et des spécialités variées. Sur ces sites, les clients potentiels peuvent expliquer leurs besoins et afficher les tarifs qu’ ils sont prêts à payer. 

Les assistants virtuels indépendants peuvent postuler aux offres de travail adaptés à leurs profils en envoyant leurs CV et des exemples de leurs travaux. Dans certains cas, les deux contreparties organisent une vidéoconférence pour discuter et négocier les tarifs.Le tarif horaire d’un assistant virtuel varie selon le client et l’expérience de celui-ci. Mais, ce professionnel a la possibilité de choisir d’être payé par projet (le client paye un montant  fixe pour un projet ou une mission ponctuelle), d’être payé au forfait (le client paye le nombre d’heures travaillées sur une période bien déterminée) ou d’être payé mensuellement ( l’assistant virtuel reçoit un salaire fixe chaque mois) .